Hijra à Salé

Témoignage Hijra à Salé – Abou Adam un converti

Abou Abdullah Témoignages écrits 2 Commentaires

Partagez nos savoir-faire
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Il y a actuellement
0
interviews
  • Hijra à Salé
  • Conseils d’un converti
  • Exclusivité Hijra Express

Le témoignage Hijra à Salé Mohamed Abou Adam


J’ai aujourd’hui le plaisir de vous présenter le témoignage Hijra à Salé d’un frère que j’apprécie beaucoup. Je l’ai rencontré lorsque je mettais en place un plan d’actions conforme au programme WMA. C’est un jeune converti motivé dans l’apprentissage de sa religion et qui dénote un certain intérêt pour la communauté.
J’ai pu l’interviewer ما شا ء الله.

J’espère que ce témoignage Hijra sera bénéfique pour toi. C’est parti !

Abou Adam, peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Mohammed Nicolas (Abou Adam). J’ai 32 ans je suis originaire de la ville de Marseille. Je suis marié depuis cinq ans, et je viens de faire la Hijra depuis le mois de mai 2016 à Salé à côté de Rabat.

Donc tu es un converti ما شا ء الله.
Comment t’es venu l’idée de la Hijra à Salé?
Cela m’est venu il y a environ un an. Cela faisait trois années que j’étais au Mexique et que je voulais rentrer en France pour revenir auprès de ma famille et venir travailler au sein du siège social de mon entreprise qui se situe en France.

Mais les évènements qui se sont déroulés en France m’ont poussés à prendre cette décision. Au mois de Novembre 2016, je me suis fixé une date pour partir. J ’ai programmé de faire des économies afin de pouvoir trouver du travail une fois sur place, et ainsi éviter de retourner en France

Comment as-tu fait pour comprendre la signification de la Hijra et son jugement ?
J’avais vu des vidéos de savants concernant la Hijra et son jugement. J’ai vu qu’elle était obligatoire et qu’en France, il était devenu très difficile de pratiquer un islam authentique, que ce soit au niveau de la Sounnah apparente mais aussi avec les moeurs françaises qui ne nous permettent pas par exemple de prier à l’heure au travail dans de bonnes conditions.

Même le Mexique me paraissait plus souple pour vivre correctement son islam, mais je ne pouvais pas rester plus longtemps au Mexique car je devais retourner en France ( 3 ans au Mexique c’est long ! ). La seule solution était de démarrer une nouvelle vie non pas en France mais au Maroc.

Comment tu t’y es-tu pris pour économiser correctement ?

J’ai économisé pendant six mois et je me suis fixé un minimum pour partir (8000€). Mais même avec 4000€, je serais parti. Allah عزوجل m’a facilité car j’ai pu économiser 8500€ au final et même ma femme m’a aidé.

D’ailleurs je n’ai lu que très récemment ton article sur les enveloppes qui m’a bien fait rire car j’utilisais en fait la même technique.

Comment te sens-tu au Maroc ? Quelle différence peux-tu observer avec le Mexique ?
L’ambiance est totalement différente avec les appels à la prière, le passage du salam dans la rue. Au niveau alimentaire, tout est halal donc on ne cherche plus à mener des enquêtes pour manger correctement. Également, au niveau vestimentaire, nulle contrainte à porter un qamis et les femmes ici sont quand même un peu pudiques ( eh oui elles ne sont pas toutes dénudées ! ) malgré que je sois proche de la capitale.

Au niveau du logement, je suis bien placé car mon appartement se situe entre deux mosquées, dont une qui est la troisième plus grande du Maroc après la mosquée Al Quaraouiyine de la ville de Fès.

Est-ce que c’est dur pour toi de t’intégrer au sein de la société marocaine ?
Oui et non. Je me suis intégré au Mexique car j’y ai vécu pendant quatre ans. La vie mexicaine ressemble un peu à la vie Occidentale. Ici, je m’intègre plutôt bien malgré la barrière de la langue et j’ai remarqué que l’on me considère plus comme un étranger avant tout que comme un musulman. Je vois aussi beaucoup de choses mauvaises au niveau de la pratique de l’islam telle que du shirk, mais je ne peux pas faire le rappel car je ne parle pas encore la langue arabe.
Est-ce que tu essayes de faire des efforts pour apprendre la langue arabe ?
J’avais déjà étudié les deux premiers tomes de Médine en prenant des cours en ligne. Pour le darija, je comprends quelques mots mais pour communiquer, c’est encore compliqué. Mais al hamdoulillah, je comprends de plus en plus et j’espère que d’ici quelques mois, je pourrai entamer des discussions incha Allah. J’ai acheté deux livres que je dois d’ailleurs étudier afin de vraiment parler le darija.
Est-ce que le darija est obligatoire pour un muhajir ?
Oui totalement pour pouvoir s’intégrer et communiquer efficacement avec le peuple. Sinon, en parlant français, ce sont les autres qui doivent s’adapter à toi.
Comment comptes-tu pérenniser ta Hijra à Salé étant donné que tu n’es pas Marocain ?
J’ai entamé les démarches depuis pratiquement un mois et j’ai déjà reçu mon récépissé qui me permet d’éviter de sortir du territoire en attendant ma carte de résident temporaire.
Pour l’instant tu vis sur tes économies, comment comptes tu vivre ?
Je vais dans un premier temps travailler dans un centre d’appels, et pourquoi pas dans quelques mois trouver un meilleur travail. Je pense d’ailleurs me lancer dans l’entreprenariat afin de développer une activité personnelle.
Donne nous deux qualités que tu as remarqué chez le peuple marocain ?
Je dirais la Générosité et l’Accueil
Peux-tu donner un dernier conseil aux futurs lecteurs de cet interview afin qu’ils se lancent eux aussi dans cette aventure ?

Faire les causes et se lancer sans hésiter dans ce grand voyage. Il est important de se fixer une date et de ne pas la lâcher. Aussi, il faut placer sa confiance en Allah عزوجل et ne pas avoir peur de ne rien avoir ici concernant la subsistance, car Allah عزوجل a attribué a chacun de nous son rizq. Ne pas oublier de faire salat al- istikhara avant de se lancer dans ce genre de projet.


Moi Aussi Je Fais Les Causes Pour Partir


Je remercie Mohamed de m’avoir accordé un peu de temps pour ce témoignage Hijra à Salé. Je demande à Allah عزوجل qu’il lui accorde la facilité , le préserve lui ainsi que sa famille et qu’il lui accorde la bénédiction dans tous ses projets.

N’hésite pas à laisser un commentaire ci-dessous si tu as des questions in cha a Allah.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retrouvez gratuitement notre guide pour démarrer votre Hijra maintenant

7 étapes pour démarrer, planifier et organiser une Hijra ambitieuse et sans retour

Ma cha a Allah, ton projet va enfin pouvoir démarrer par la grâce d'Allah

Commentaires 2

Laisser un commentaire