Hijra Berkane

Témoignage Hijra à Berkane – Samir du Sud de la France

Abou Abdullah Témoignages écrits 7 Commentaires

Partagez nos savoir-faire
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Il y a actuellement
0
interviews

Le témoignage Hijra à Berkane de Samir Abou Jahid


J’ai aujourd’hui le plaisir de te présenter le témoignage Hijra à Berkane d’un frère que j’ai rencontré peu de temps après mon arrivée à Berkane. Il s’agit de mon frère Samir qui est un Papa de six enfants âgé de 37 ans  ما شا ء الله .

J’ai réussi à l’attraper entre deux livraisons de café, c’était dur ! Samir est un vendeur de café mais depuis peu, il s’est mis à la réparation de machines à café et envisage d’agrandir son activité.

J’espère que ce témoignage Hijra à Berkane sera bénéfique pour toi. C’est parti !

Samir, depuis combien de temps as-tu fait à la Hijra à Berkane ?
Cela fait maintenant cinq ans.
Samir, combien d’enfants avais-tu quand tu as fait la Hijra à Berkane ?
J’avais quatre enfants avant de faire la Hijra.
Est-ce que le fait d’avoir 4 enfants t’as freiné dans ta démarche de vouloir faire la Hijra à Berkane?
Au contraire, savoir que mes enfants allaient grandir dans un environnement hostile à leur développement islamique m’a poussé à vouloir faire la Hijra le plus vite possible.
Samir, est-tu venu avec un projet lorsque tu as fait Hijra à Berkane ? Ou est-ce que tu es venu sans rien préparer en ce qui concerne la recherche de la subsistance ?
En fait, j’avais déjà réfléchi à me lancer dans le vente de cafés même si cela restait vague pour moi. En France, j’étais un commerçant; je faisais les marchés : je vendais du parfum, du textile et d’autres choses.
Puis, petit à petit, je me suis intéressé au café car mon beau-frère a un café depuis plusieurs années.
Ensuite, durant un été, on a essayé de prospecter à Berkane pour voir comment était le marché du café.
Puis je me suis décidé et j’ai finalement quitté Médine pour venir m’installer ici à Berkane pour vendre du café.
Est-ce toi qui a démarché les clients ?
J’ai démarché personnellement les clients en effet. Et cela a plutot bien marché puisqu’on a réussi à avoir plusieurs clients الحمدلله.
Est-ce que les Marocains sont des gros consommateurs de cafés ?
Comment tu vois l’avenir du marché du café au Maroc ?
Quand même, les Marocains consomment beaucoup de café.
La vente de cafés ne fait que d’augmenter mais les concurrents aussi !
Cependant, je note qu’il y a de plus en plus de cafés au Maroc.
Qu’est-ce que tu apportes en plus, lors de la vente de ton café, que les concurrents n’ont pas forcément?
On apporte un service ainsi qu’une méthodologie de travail.
On apprend aux cafés les réglages de la monture par exemple ou alors on leur apprend comment servir un bon café de manière économique pour que le café ne dépense pas trop d’argent. On leur apprend aussi comment doser un café.
On est professionnels avec des méthodes européennes.
Samir, comment s’est déroulée ton installation ici à Berkane ?
C’était un peu dur.
Le premier mois, j’étais chez mes parents puis j’ai cherché un appartement et j’en ai trouvé un qui me convenait.
Je payais cher au début avec un loyer à 2000 dhs pour un trois pièces avec un grand salon, une cuisine et une salle de bains mais tout neuf. Mais bon c’était cher quand même.Il faisait 90m².
Puis j’ai déménagé pour un appartement plus petit et surtout moins cher.
Et enfin, au bout de trois, quatre ans de patience, j’ai réussi à acheter un terrain et à construire ma maison.
Samir, quels sont les tarifs pratiqués en général dans le Maroc pour louer un appartement ?
Cela varie mais en général, les loyers tournent entre 1200 et 2000 dhs. Ce sont les premiers prix.
Samir, si j’ai bien compris, ta femme est Algérienne. Comment fais-tu pour qu’elle reste sur le territoire Marocain?
Tous les trois mois, je dois sortir du territoire Marocain pour me rendre à la ville de Melilla pour qu’elle puisse se refaire tamponner son passeport. Tous les trois mois, je m’y rends.
Envisages-tu de lui faire une carte de résidence?
J’ai tardé à la faire, mais je vais bientôt démarrer les démarches ان شا ء الله.. Je vais demander une carte de résidence pour elle.
Samir, qu’est-ce tu as vu de bon au sein du peuple Marocain ?
Et sur quoi doit-se méfier un futur muhajir si il débarque ici au Maroc?
En vérité, les Marocains sont des gens gentils et pas méchants. Ils sont souriants, accueillants. C’est connu ceci de toute façon. C’est mondial : ils sont connus pour leur accueil, leur générosité, leur cuisine.

Le défaut, par contre, c’est que il y a beaucoup de gens qui ont fait de la mendicité comme business. Donc il faut savoir distinguer celui qui fait semblant du vrai pauvre.
Et si tu as la possibilité de lui donner une pièce au VRAI pauvre, alors tu le fais.
J’ai aussi remarqué que certaines personnes sont prêtes à profiter de toi.

Mais il ne faut pas avoir peur pour autant d’aller vers les gens. La plupart sont ما شا ء الله. et il y a de très belles personnes ici : il faut savoir s’entourer des bonnes personnes.

Est-ce que le peuple Marocain est prêt à accepter la Sounnah Authentique ? Ont-ils une oreille attentive ?
Le peuple Marocain est très ouvert : ils demandent même le rappel!
Est-ce que la Hijra est avant tout une question d’organisation?
Je ne suis pas d’accord avec cela. Car je connais des frères en France qui ont de l’argent, une très bonne organisation mais qui pourtant n’ont toujours pas franchi le pas ! Pourtant, ils pourraient s’organiser mais non, ils ne sont pas là!
La Hijra ne se fait pas avec de l’argent, c’est Al-Imane qui facilite la Hijra.
Quand tu as un minimum de clairvoyance concernant la situation des pays de mécréance, que tu vois tes enfants grandir dans un cadre non islamique, alors il ne faut pas réfléchir 36 fois : il n’y a pas 36 solutions.
Mais c’est vrai qu’il faut faire les causes pour partir, mettre les chances de son côté et placez votre confiance en Allah.
Et enfin, je dis que la meilleure provision est la piété, la crainte d’Allah comme nous l’a dit Allah عزوجل :

Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleur provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence !Sourate 2 - Verset 197
Mais si deux convertis débarquent au Maroc, eux ils auront forcément besoin d’organisation, non?
Par contre, là je suis d’accord avec toi.
Car en vérité, le Marocain de base a déjà une attache avec ce pays.
Le converti débarque dans un nouveau pays qu’il ne connaît pas avec un peuple qui ne parle pas la même langue que lui. Donc le converti, il doit faire plus d’efforts et surtout il doit s’entourer des bonnes personnes.
Est-ce que, dans les épreuves que tu as surement dû traverser depuis ton arrivée ici au Maroc, tu as vu l’aide d’Allah venir ?
As-tu toujours trouvé une aide dans la difficulté ?
Je jure par Allah que à ce jour, je remercie Allah عزوجل de m’avoir facilité car il m’a permis et à d’autres frères aussi d’acheter des terrains, de construire des maisons, de faire des projets dans le commerce, mais surtout avec rien !
Je suis souvent étonné de ma situation car je ne suis pas quelqu’un qui fait beaucoup d’actes surérogatoires. Je pense que le fait d’avoir fait cet acte d’adoration m’a ouvert des portes inimaginables.
Pour finir Samir, quel est ton conseil que tu souhaites donners aux futurs lecteurs de cet interview ? Pour ceux qui envisagent sincèrement comme publiquement de faire la Hijra ?
Ceux qui espèrent tôt ou tard la faire ?
Le premier conseil qui me vient à l’esprit est de faire attention à ne pas trop retarder ce projet surtout si ils ont des enfants.
Plus les frères attendent, plus les enfants grandissent là-bas, et plus ils auront du mal à les détacher de la France et leur intégration sera plus difficile ici au Maroc.
Les familles doivent d’abord venir en terre d’Islam pour se préserver eux d’abord, c’est-à-dire les parents, mais ils doivent penser à l’avenir de leurs enfants. Car en les laissant trop de grandir dans un pays mécréant, ils auront du mal à s’intégrer d’un point de vue scolaire mais aussi en ce qui concerne l’apprentissage de la langue arabe.
Par contre, si ils viennent tôt et qu les enfants ne dépassent pas trois, quatre ans, cela peut être magnifique car les enfants vont s’adapter facilement et normalement. De plus, ils apprendront la langue arabe.

Moi Aussi Je Fais Les Causes Pour Partir

Je remercie Samir de m’avoir accordé un peu de temps pour ce témoignage Hijra à Berkane. Je demande à Allah عزوجل qu’Il lui accorde la facilité, LE préserve lui ainsi que sa famille, et qu’Il lui accorde la bénédiction dans tous ses projets.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retrouvez gratuitement notre guide pour démarrer votre Hijra maintenant

7 étapes pour démarrer, planifier et organiser une Hijra ambitieuse et sans retour

Ma cha a Allah, ton projet va enfin pouvoir démarrer par la grâce d'Allah

Commentaires 7

  1. Salem aley koum Nissounah ,
    Désolé d insister mais peux tu correspondre avec moi par mail Inchallah…?!
    Barak allah o fik pour ton aide et ta patience Inchallah
    Salem aley koum akhi
    1. Auteur
      de l'article
  2. Salem aley koum, Barak allah o fik pour ton commentaire.Y a t il des écoles basées sur la sounnah a berkane???Car je souhaiterai inchallah faire la hijra mais sachant que mon épouse a toute sa famille prêt d oujda, je préférais rester pas trop loin du fait des allers retours pour mon travail??Barak allah o fik pour ton aide
    1. Auteur
      de l'article
      wa 3aleyka salam fika barak allah akhy marhaban bik !

      A berkane pour l’instant il n’y a rien comme structure. Un dossier a été déposé dans le but d’ouvrir une association à Berkane mais on ne sait pas pourquoi, au niveau des autorité sa traîne…Cependant, l’association est faite, les statuts sont déja là il ne manque plus que le OUI du maire. Cela ne devrait pas tarder in cha a allah. En parallèle, un groupe de frères de Berkane essaye d’ouvrir une école aussi. On demande à ALlah que ça avance très prochainement !

      Si tu décides d’habiter à Berkane et de faire tous les jours des allers-retours Oujda, c’est pas évident du tout ,c’est quand même 70KM juste l’aller !

      ENfin, a Oujda, il y a un dar al hadith qui dispense des cours tous les soirs entre Maghreb et Al-‘icha et depuis peu des cours sont traduis en français par des frères.
      De plus, un frère qui fréquente les cours m’a informé que l’année prochaine, ils allaient commencer à ouvrir une école ! Al-Hamdoulillah !

      qu’Allah te facilite une Hijra prochaine !

      Au plaisir !

      1. AMINE.
        Salem aley koum akhi, tout d abord barak allah o fik pour avoir pris le temps de me répondre…
        Pourrais tu stp me donner ton adresse mail afin de communiquer plus facilement avec toi Inchallah

        Sachant que je ferai des allers retours vers la France pendant quelques temps; Les allers retours OUJDA-BERKANE sont impossible pour mes enfants; a moins qu il y est un transport sûr même payant pour les enfants??

        Enfin si tu peux me mettre en relation avec les frères sur Berkane Inchallah; pour me renseigner un peu plus sur l association….Sachant que mon épouse a la langue arabe et est originaire de la région; peut elle aider également a faire les cours ou toutes autres choses afin de faciliter la mise en place de cette association.
        Barak allah o fik akhi

        yassin942@gmail.com

      2. Salam alaykoum wa rahmatullah akhy,

        BarakAllahou fik pour ton témoignage et tes informations sur ta hijra, j’ai entendu parlais de dar al hadith à Oujda mais je n’arrive pas à trouver l’adresse exacte. Aurais tu plus d’information sur celle-ci, qui donne des cours (j’ai lu que c’était un talib de sheikh Raslan) si tu peux me confirmer, ainsi que les différents cours qu’il peut y avoir si tu as plus d’information.

        JazakAllahou kheir.

        Salam alaykoum

        1. Auteur
          de l'article
          wa ‘aleyka salam wa rahmatullahi wa barakatuh akhy, marhbabik !

          fika barak allah merci de tes encouragements.
          Pour le dar al hadith de Oujda akhy j’ai jamais su le trouver aussi mdr il est pas loin du Macdo quand tu remontes la pente pour aller vers Berkane. Juste avant la station essence, tu dois tourner à droite tu vas tomber dans des rues « cha’bi » et il faut demander aux gens.

          Il y a effectivement des talib al-‘ilm qui donnent des cours et je crois tous les soirs. J’ai perdu mon contact qui était là-bas si j’ai plus d’infos je reviens vers toi.

          bientôt.

Laisser un commentaire